Hypnose classique et Ericksonienne

Quelle différence entre l’Hypnose traditionnelle et la Nouvelle Hypnose ?

« Dans le premier cas, l’opérateur est supposé être le maître du jeu, alors que dans la Nouvelle Hypnose, il est clair que c’est le sujet qui mène les opérations, en fonctions bien entendu des propositions de l’opérateur » – Jean Godin

 

 

L’Hypnose traditionnelle (ou « Hypnose Classique ») est la première forme historique d’utilisation de l’hypnose, depuis 1841. Elle est techniquement très simple, aussi utilise-t-elle l’autoritarisme, le défi et la démonstration de la supériorité de l’hypnotiseur pour écarter l’esprit conscient et atteindre l’Inconscient : « à cinq, vous ne pourrez plus ouvrir les yeux ! »

De fait, l’Hypnose traditionnelle ne favorise qu’occasionnellement, suivant le praticien, l’autonomisation de le personne.

En tant qu’hypnothérapeute, il peut être intéressant d’en connaître les modes opératoires, afin de gagner en persuasion, en confiance en soi et en congruence d’action lorsque l’on pratique les techniques éricksoniennes. Lorsqu’on lit les démonstrations d’hypnose de Milton Erickson, on voit très bien qu’il utilisait 80 à 90% d’Hypnose Classique, même vers la fin de ses jours… On peut même marier les deux approches, en cas de besoin – ce que l’on appelle « faire de l’Hypnose semi-traditionnelle » (selon André Weitzenhoffer, conseiller et ami d’Erickson).

La Nouvelle Hypnose, elle, a un fonctionnement complètement différent. Elle reprend certaines des techniques de l’Hypnose Ericksonienne, dans un esprit moderne, et les améliore considérablement. Par ailleurs, l’aspect de la pratique d’Erickson que Jay Haley décrivait comme « brutal » est mis de côté (peu de confusion comme Erickson et pas de prescriptions de tâches difficiles, etc.).

 

La Nouvelle Hypnose n’en reste pas moins tout aussi « indirecte » et « permissive » que l’Hypnose Ericksonienne – entendez par là que l’hypnothérapeute ne donne jamais d’ordres directs, mais évoque des directions possibles à la personne, qui a alors l’impression de choisir elle-même ses solutions de changement (en fait, elles sont suggérées par le thérapeute, qui est tout de même là pour guider le changement).

Il est intéressant de noter que l’on peut plus facilement refuser un ordre direct, même donné sur un ton autoritaire, qu’une suggestion indirecte que l’on suivra sans savoir, inconsciemment. La forme d’hypnose la plus « manipulatrice » (au sens thérapeutique, bien sûr) n’est donc pas celle que l’on croit.

L’Hypnose Classique et la Nouvelle Hypnose sont ainsi deux voies de pratique différentes et complémentaires de l’Hypnose :
– L’Hypnose traditionnelle / classique est techniquement simple ; son champ d’application est limité ; l’hypnothérapeute utilise son autorité pour donner une direction à l’Inconscient ; il a besoin de la confiance de la personne, qui attribuera généralement son changement au thérapeute.
– La « Nouvelle Hypnose » est plus symbolique, complexe, intuitive et laisse les bénéfices du changement et son origine au patient (ce qui n’est pas complètement exact, mais cela favorise l’autonomisation de la personne). Son champ d’application est potentiellement illimité, dans le domaine de la psychologie. C’est la forme d’Hypnose utilisée généralement en thérapie.

En conclusion, les deux pratiques utilisent l’état modifié de conscience appelé « hypnose » avec, comme vous l’avez compris, une philosophie, des techniques et des objectifs complètement différents

 

source : http://hypnose-ericksonienne.com/fr/difference-entre-l%E2%80%99hypnose-traditionnelle-et-la-nouvelle-hypnose/