Meditations

Définition Méditation

Selon le Larousse*

Action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de quelque chose : Cet ouvrage est le fruit de ses méditations.

Attitude qui consiste à s’absorber dans une réflexion profonde : Se plonger dans la méditation.

Oraison mentale, application de l’esprit à des vérités religieuses.

 

Selon Wikipédia*

Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale ou spirituelle. Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens) ou sur soi.

La méditation implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon centripète sur un seul point de référence.

 

Selon le bouddhisme*

Le terme le plus proche dans les langues classiques du bouddhisme est bhavana, qui signifie “développement mental”.

Dans le bouddhisme, la méditation correspond à une pratique postural, mentale, relaxante et rigoureuse. Il existe deux classes de pratiques en matières de méditation:

Shamatha (calme) développe la capacité de focaliser l’attention en un seul point.

Vipassana (vision) développe la perspicacité et la sagesse en voyant la vraie nature de la réalité.

La personne qui médite débute par instaurer le calme dans son esprit (shamatha) pour pouvoir ensuite développer une vision plus vrai de ses ressentis et de la réalité.

 

 

Étymologie de méditer

Du latin Meditari dont le sens propre est « s’exercer au physique et au moral ».  Signifie «préparer quelque chose par une longue réflexion, projeter.

Histoire du terme méditation

1250: meditatiun « contemplation »

1380 meditacion « action de réfléchir profondément »

1626 méditation « écrit sur un sujet religieux (ou philosophique) »

1762 méditation (Dictionnaire de l’Académie Française) “Penser attentivement à faire quelque chose, à faire réussir ce qu’on a dans l’esprit” et “Faire l’oraison mentale”

1798 méditation (Académie Française) “Occuper son esprit de l’examen d’une pensée, ou de l’exécution d’un dessein”

1835 méditation (Académie Française) “Réfléchir sur quelque chose, l’examiner mûrement, de manière à l’approfondir.”

Définition Méditation: 2 Sens Opposés et Complémentaires

En Français le terme méditation prends 2 sens opposés. Mais, comme nous allons le découvrir, ces 2 lectures de la méditation sont complémentaires.

Le première définition de la méditation nous est donnée par le Larousse qui la décrit comme « l’action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de quelque chose ».*

La seconde définition note que la méditation implique « d’amener son attention sur un seul point de référence ».*

Dans la première lecture du terme méditation, il est question d’utiliser la réflexion pour aboutir à un résultat. Les pensés se succèdent alors cherchant une solution à une situation donnée : « Il a longuement  méditer sur sa situation professionnelle ».

La seconde définition consiste à focaliser l’attention sur un point précis : la respiration, une partie du corps, la flamme d’une bougie ou encore une prière ou un mantra. Ici, l’attention est attentive à un ressenti. On ne cherche pas à résoudre un problème ou à comprendre un événement. On se contente d’être présent et d’observer sans mettre en mots l’objet de notre observation.

La première définition que l’on pourrait qualifier d’occidental indique un mouvement des pensés (notion d’action) alors que la seconde définition plutôt orientale implique au contraire de calmer le flot des pensés et de focaliser le mental sur un ressenti.

Je trouve fascinant que ce même terme présente deux actions opposées mais surtout si essentielles au bien-être de chacun. En effet, prendre le temps de réfléchir à sa situation –  faire le point et clarifier ce qui est important pour nous – reste indispensable pour une vie équilibrée et épanouie. De même, mettre en pause le mental et ressentir la force du moment présent, est un excellent moyen de se ressourcer corps et esprit.

J’ai couvent pu constater que prendre le temps de méditer m’aider à mieux réfléchir ensuite à des situations impliquant de multiples facteurs à prendre en compte. Si au cours d’une réflexion je me sens bloqué et frustré de ne pas connaître l’étape à suivre, je me lève pour aller marcher ou m’étirer tout en respirant en pleine conscience. Cela suffit souvent à amener plus de fraicheur au niveau des pensés et une nouvelle perspective au problème auquel on fait face.

Le terme ‘méditation’ offre un bel exemple de la complémentarité des cultures de l’occident (action, modernité) et de l’orient (ressenti, sagesse). Je suis heureux de vivre à une époque où la richesse de ces deux cultures nous est accessible.

 
Pour passer de la théorie à l'application, je vous propose d'essayer la méditation à l'aide de ces supports (méditation guidée et manuel) >> 

 

Définir la méditation: entre traditions et science

La méditation qui consiste à prêter attention à la réalité est souvent associée à des traditions, religions et philosophies. Cependant, méditer peut avoir lieu indépendamment de toutes croyances. Depuis que la méditation a été adoptée par l’occident, sa pratique et ses bienfaits ont été scrutés par la science, et l’on peut aujourd’hui pratiquer la méditation sans adhérer à aucune tradition. Regardons de plus près comment la méditation se définit entre traditions et science.

vipassana méditer définition

Un groupe en Inde pratiquant Vipassana qui peut se traduire par « développement de la vision supérieure ».

Yoga, Vipassana, Zazen, … vous êtes certainement familiers avec ces termes qui sont issus de l’Orient. Le Zazen et Vipassana traduisent l’acte de méditer dans le bouddhisme. Le Zazen étant le terme utilisé au Japon, alors que Vipassana vient d’Inde. Dans les deux cas il est question de prêter attention à ce qui est.

Mais pourquoi donc s’asseoir pour méditer et être dans le présent ? Selon le bouddhisme, cette pratique permet de prendre conscience du changement perpétuel du monde. On peut alors dépasser l’attachement aux choses et à nos désirs qui sont à la source de notre souffrance. Méditer permet donc de dépasser l’ignorance due à notre vision faussée du monde, et de par là même nous libérer de nos désirs et de nos peurs.

zazen méditer définition

Le Zazen pratiqué par Taisen Deshimaru (1914-1982) qui fût l’un des pionniers de l’introduction du bouddhisme zen en Europe.

La tradition du Yoga offre également une vision globale de la pratique de la méditation. Les 8 membres du Yoga (selon Patanjali) proposent une hygiène de vie qui va favoriser la libération de l’être. Le 7e membre est Dhyâna (méditation). Méditer dans le Yoga traditionnel s’intègre donc dans un système qui couvre tous les aspects de la vie : Éthique sociale, éthique individuelle, posture physique (C’est cette partie du yoga qui est surtout connu en occident), Régulation du souffle ou Pranayama, Contrôle des sens, concentration, méditation, et état d’unité.

Dans ces traditions qui nous viennent de l’Orient, la méditation offre un moyen d’épanouissement spirituel. En Occident, la pratique de la méditation ne s’attache pas à une philosophie ou à une religion particulière, et son but est surtout de faire du bien à la personne qui la pratique. L’un des premiers à s’être intéressé à une approche non traditionnelle de la méditation est le Pr. Jon Kabat-Zinn qui dès 1979 l’a intégré en milieu hospitalier pour aider les patients à gérer le stress.

Jon-Kabat-Zinn Méditer définition

Né en 1944, Jon Kabat-Zinn, professeur émérite de médicine, fonde la Clinique de Réduction De Stress où il utilise le MBSR.

Il a créé la MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » où les personnes apprennent à méditer. C’est donc une pratique dépouillée de toutes traditions qui va peut à peut se développer dans les milieux cliniques. Des recherches scientifiques révèlent alors que la méditation est non seulement efficace pour réduire le stress, elle offre également de nombreux bienfaits tant au niveau mental que physique.

La méditation évolue aussi dans la sphère privée où de nombreuses personnes l’adoptent pour se sentir mieux, pour mieux gérer les difficultés du quotidien, et pour ressourcer leur corps. Aujourd’hui, beaucoup de méditant choisissent de ne pas s’associer à une tradition et considèrent la méditation comme une pratique autonome et indépendante de toutes croyances.

Ce qui est fascinant avec la méditation c’est : que l’on choisisse de la pratiquer seul ou dans le cadre d’une croyance tel le bouddhisme, elle offre les mêmes bénéfices. Méditer est avant tout une expérience et ses bienfaits sont instantanés mais également pérennes qu’ils soient au niveau spirituel (vu par les traditions) ou au niveau mental et physique (vu par l’Occident).

 

source : http://pratiquer-la-meditation.com/mediter-definition-larousse-etymologie-wikipedia-bouddhisme/